Bienvenue !

Parade

A écouter: Welcome, Tommy (The Who)

Trois coups frappent, je suis dans les coulisses, je tremble, je frissonne, je suis moite. A qui la faute, au trac bien sûr ! Je ne peux plus reculer, l’épais rideau de velours se lève face à moi. Je sens la chaleur des lumières sur ma peau. Je dois me présenter à vous, qui êtes présents alors que je ne suis pas une tête d’affiche, c’est franchement gracieux. Alors, voilà…Je naquis un jour de Novembre, le huit pour être exact, je remercie les auteurs de mes jours d’avoir été patients, j’avais une semaine de retard, il est évident que c’était du travail de se faire une beauté dans un endroit si étroit, malheureusement on m’a délogé impétueusement. J’étais alors muni d’un bâton de rouge à lèvre et d’un poudrier dans mes si petits mains gantées, la coquetterie est un charmant défaut, c’est un trait de caractère que j’ai su garder tout comme la peur de ce monde… Mais c’est décidé à l’aube de mes vingt deux ans, je quitte cette frousse brusquement pour vivre à ma fantaisie. Il paraît que je m’appelle Adorina, Adorina Spenta. J’aime la peinture, le cinéma, les élégances, l’art de vivre… Je suis électrisée à l’idée de vous faire partager mes trouvailles, mes sensations, mes joies.

Alors, pourquoi me suis-je fait violence? Certainement parce que je sens se poindre ma fin, la fin, l’épilogue de ce pauvre univers et je me dis que comme cela ne devrait pas trop tarder… Je vais essayer de rendre le voyage plus agréable. Et comme dirait les Beatles, Roll up for the mystery tour.

Soyez le premier à commenter !

Please copy the string v0rrRG to the field below: